Pourquoi faut-il investir dans la digitalisation des TPE/PME?

Tendance // 26 juin 2018

État des lieux de la digitalisation des PME en France

En mai 2018, la Commission européenne qui publie depuis 2015 son indice relatif à l’économie et à la société numériques (DESI) a rendu public ses résultats pour l’année 2017. L’indice DESI 2018 classe 16ème les entreprises françaises pour un degré d’intégration des technologies numériques inférieur à la moyenne européenne.

Et pour cause ! Par exemple parmi les PME françaises, secteur financier exclu, seuls 16% vendent en ligne contre 17% pour la moyenne européenne.

Quant au e-commerce à l’étranger, ce sont 7,4% des TPE-PME qui effectuent des ventes en ligne hors France contre 8,4% pour la moyenne européenne. Par ailleurs, le rapport DESI 2018 pour la France indique que les entreprises françaises font peu usage des réseaux sociaux(16%), de la facturation électronique (15%) et du cloud (12%).

Ces statistiques viennent ainsi une fois de plus soutenir le retard globalement observé de la digitalisation des PME en France. Rappelons qu’en 2016, le rapport Deloitte/Facebook sur les opportunités du digital pour les PME de l’Hexagone émettait des conclusions similaires. Il révèle une faible adoption (11%) des outils numériques d’amélioration de la productivité par les TPE-PME françaises. Une situation d’autant plus inquiétante lorsqu’on sait qu’elles représentent 99% du tissu économique français.

Comment booster votre business avec un partenariat en marque blanche ?

Pourtant, selon l’Observatoire CNP Assurances des TPE-PME, 70 % des dirigeants de TPE considèrent la transformation digitale comme un passage obligé pour le développement de leur entreprise. C’est dire donc qu’ils sont très peu à en faire une priorité stratégique.

 

L’économie numérique : quelles opportunités pour votre entreprise ?

Tout d’abord, l’économie numérique constitue un levier de productivité pour les TPE-PME. Les réels avantages pour elles s’expriment en termes d’optimisation des coûts et de gain de temps par l’utilisation d’outils digitaux visant à améliorer la productivité et la relation client (ERP, CRM, plateformes de travail collaboratif).

D’après le rapport Deloitte/Facebook, un modèle opérationnel digitalisé est susceptible de réduire respectivement de 20% ou 50% les bases de coûts concernées du fait de l’automatisation des processus opérationnels ou d’une organisation à l’interne plus flexible.

Ensuite, le numérique offre un véritable potentiel de croissance pour les TPE-PME. Prenant l’exemple de la France, les ventes en ligne ont contribué pour 40% à la croissance totale des ventes ces dernières années.

En amont, c’est que les consommateurs français, dont 30 millions sont de plus en plus connectés s’informent et effectuent massivement leurs achats sur site internet. Selon l’indice DESI 2018, 76% des français qui ont fait usage d’Internet en 2017 ont commandé des biens ou des services en ligne.

Ceci dénote d’un écart entre les comportements digitaux des consommateurs et de la digitalisation des PME. Deloitte estime qu’en comblant cet écart à l’image des entreprises allemandes, les PME françaises pourraient gagner jusqu’à 1,5 millions d’e-consommateurs domestiques additionnels.

C’est sans occulter enfin que la digitalisation permet aux PME de concurrencer des entreprises de plus grande taille historiquement bien établies. L’avènement des marketplaces virtuelles leur permet de remettre en question des industries où avaient jusque-là régné ces acteurs traditionnels et de pénétrer de nouveaux marchés grâce à des boutiques virtuelles accessibles à des bases larges et diversifiées de clients potentiels.

L’exemple du tour opérateur en ligne Marco Vasco qui a généré 70 millions d’euros de ventes en 2014 contre 0,5 en 2008, est une illustration de cette mise en concurrence gagnante entre PME et grandes firmes.

Comment proposer simplement des solutions innovantes ?

Si malgré toutes ces opportunités digitales, la digitalisation des TPE/PME peine à prendre, c’est avant tout en raison de leur perception encore trop complexe du déploiement et de la gestion des solutions digitales qui leur sont proposées. Peu de PME de services digitaux développent une solution « tout-en-un ».

Parallèlement les solutions SaaS des leaders en place sont complexes et onéreuses pour une PME qui veut se digitaliser. Il est donc indispensable que les PME spécialisées dans l’accompagnement et la fourniture de services digitaux aux TPE et PME remettent celles-ci au cœur de leur stratégie pour leur proposer des solutions digitales simples et complètes.

Pour y arriver, il s’agira alors de proposer à l’entreprise, ou bien que celle-ci identifie, les outils numériques qui correspondent à son activité. Alors ensuite, l’on pourra penser aux fonctionnalités ou solutions qui associées pourront mieux répondre à des aspects plus spécifiques.

Face à une telle proposition de valeur, les entreprises seraient plus enthousiastes à franchir les caps de la stagnation, frustration, incohérence et résistance digitales ou de la simple digitalisation sans stratégie digitale vers une véritable et profonde transformation digitale de leur entreprise.

  •       Par exemple, Agendize offre à ses clients PME pour qui la prise de RDV en ligne correspond bien à l’activité une solution complète qui intègre la file d’attente digitale, les sms et emails marketing, le chat en ligne, la gestion mobile de l’entreprise etc.

Une telle solution est simple et facile à mettre en œuvre pour une TPE ou une PME et permet de dynamiser la relation client, de faciliter l’organisation en interne et de booster la productivité des équipes.

Enfin, la transformation digitale des TPE-PME ne saurait être la seule préoccupation des entreprises concernées et de leurs fournisseurs de services digitaux. Face à leurs besoins accrus en mobilisation de compétences internes et externes ainsi que d’investissement financier, il faut une volonté et un engagement politiques favorables à l’accélération de leur transformation digitale. Il en va de la santé de l’économie et de la compétitivité des pays.

D’autres articles qui pourraient vous plaire

Transformation digitale : les entreprises ont tout à y gagner

  Les chiffres sont sans appel. Deux tiers seulement des PME françaises ont un site Web, contre trois quarts dans le reste de l’Union européenne. Seule une sur huit pratique l’e-commerce, quand sept consommateurs sur dix...

Marque blanche vs Développement maison : Quel ROI pouvez-vous espérer ?

La course à la rentabilité mène le monde ! Les entreprises qui conquièrent leur marché conçoivent des stratégies d’investissement complexes. De coûteuses études de marché étayent leurs prévisions de rentabilité. Enfin… C...

Partenariat Agendize : un accompagnement dédié pour réussir votre go-to-market

Concevoir une solution innovante, c’est bien. Mais ce n’est que le premier pas vers un succès commercial. Le go-to-market cristallise l’incertitude, le risque, et les tensions que soulève tout programme de R&D. Même dans...

Vous aimeriez recevoir les dernières actualités par email ?
Abonnez-vous à notre newsletter !